Meet Riley

Posted: Jan 30, 2018

Hi,

I’m Riley.  My wife Chantal and I are new entrants.  We started with a small flock of sheep in 2010 just outside of Fredericton and quickly outgrew our space.  In 2015 we moved to Summerfield to expand our operations.  Currently we raise sheep and supply a loyal following of customers with fresh eggs.  In 2016 we added a small herd of cows to diversify our farm and utilize available farm ground and feed.

Only seven years in, we are all too familiar with the challenges to getting started in agriculture.  Financing and revenue both usually seem to be in short supply.  We continue to try to strike the balance with the need for off-farm income with time to actually farm; to access affordable land in reasonable proximity to our off-farm jobs and customer base; to navigating the bureaucratic nightmare of paper work to make sure all our farm systems and set up are in compliance with current regulations.

Learn about our work supporting new entrants.

 

The NFU is an organization that has welcomed me with open arms, offered me a forum to share my concerns with fellow board members as well as in government consultations on issues that directly affect new farmers and that make it increasingly difficult to get started in agriculture.  I am an NFU member because I believe in the importance of organizations to represent the interests of producers of all sizes and to ensure healthy and sustainable rural communities.

Become an NFU member today.

 


Bonjour!

Je m’appelle Riley.  Ma femme, Chantal, et moi sommes de nouveaux fermiers.  Nous avons commencé par élever un petit troupeau de moutons, en 2010, un peu à l’extérieur de Fredericton, mais nous avons rapidement eu besoin de plus d’espace.  En 2015, nous avons déménagé à Summerfield afin d’étendre nos activités.  À l’heure actuelle, nous continuons d’élever des moutons et fournissons des œufs à un groupe fidèle de clients.  En 2016, nous avons acquis un petit troupeau de vaches afin de diversifier nos activités et d’optimiser l’utilisation de nos terres et de nos ressources alimentaires.

Sept ans seulement après s’être lancés en agriculture, ma femme et moi  ne connaissons que trop bien les défis qu’une telle entreprise comporte.  Habituellement, le financement et les revenus sont modestes.  Nous continuons de tenter d’atteindre l’équilibre entre le besoin de gagner un revenu à l’extérieur de la ferme et le temps que nous consacrons à nos activités agricoles; d’obtenir l’accès à des terres abordables à proximité de nos emplois en dehors de la ferme et de notre clientèle et de nous orienter dans toute la paperasse cauchemardesque que nous devons remplir pour nous assurer que nos systèmes et installations agricoles sont conformes aux règles.

Apprenez-en plus sur le soutien que nous offrons aux nouveaux fermiers.

 

L’Union nationale des fermiers m’a accueilli à bras ouverts et m’a offert un endroit où partager mes inquiétudes avec d’autres membres du conseil d’administration, ainsi qu’une occasion de m’exprimer lors des consultations gouvernementales sur les problèmes qui touchent les nouveaux fermiers et qui rendent le démarrage en agriculture de plus en plus difficile.   Je suis membre de l’UNF parce que j’estime qu’il est important que des organismes représentent lest intérêts des agriculteurs, sans égard à la taille de leur exploitation, et veillent à la santé et à la viabilité des collectivités rurales.

Devenez membre de l’UNF dès aujourd’hui.